Relaxation

Qu’est ce que la relaxation ?

La relaxation est une technique thérapeutique permettant d’interagir avec le physique et le psychique. Elle permet de détendre les tensions musculaires en agissant sur le mental. Elle conduit à une amélioration du bien-être et la gestion émotionnelle.

La relaxation peut être indiquée chez les personnes présentant des phobies, des névroses, de l’anxiété ou pour tout autre problème psychosomatique. Elle permet d’accompagner les personnes atteintes de douleurs chroniques.

Du fait que la relaxation amène la personne à un état d’interactivité entre le mental et le physique, elle peut faire ressurgir des traumatismes anciens. C’est pourquoi, elle n’est pas indiquée pour des personnes présentant des psychoses ou dans certains problèmes physiques. Il est important de discuter avec moi de vos ressentis vécus lors de la séance.

 

Comment se déroule une séance de relaxation ?

Pour les séances menées en individuelles, vous serez la plupart du temps allongé et couvert d’un plaid. Pour les séances en collectif, je vous demanderai d’amener chacun un plaid, un cousin ainsi qu’un tapis (type gym, yoga voire camping). Une séance de relaxation peut durer de 10min en complément d’une autre approche thérapeutique à 1h en séance collective.

 

Mon approche de la relaxation ?

La relaxation que je vous propose est d’inspiration yogique voire chamanique. Je l’utilise soit en complément d’un suivi thérapeutique afin de vous offrir un état de détente soit lors d’ateliers collectifs ciblés sur une thématique en particulier. J’utilise les notions de respiration qui me semblent essentielles pour la détente mentale. Selon moi, la relaxation est nécessaire dans l’accompagnement de la personne souffrant de maux afin de venir relâcher les tensions responsables de blocages.

J’insiste sur le fait que chaque séance de soin ne remplace pas une consultation médicale et que tout traitement médical ne doit pas être arrêter sans l’avis de votre médecin traitant. En effet, les techniques employées peuvent venir en complément de la médecine et n’ont pas pour objectif de la remplacer.